La Kinésiologie se base sur une découverte fondamentale du Dr George Goodheart, ( Docteur en Chiropractie, États-Unis) : les processus intérieurs du corps et du système nerveux (cerveau) se reflètent dans l’état fonctionnel des muscles. Cette méthode se situe dans la lignée des recherches du docteur Palmer, fondateur de la chiropractie qui mit en valeur, par un travail d’ajustement vertébral, une action à distance d’une région du corps sur une fonction.

La pratique des tests neuro-musculaires, une forme de neuro-bio-feedback, permet d’établir des bilans holistiques concernant la problématique du client, mais aussi d’identifier les ressources pour atteindre ses objectifs.

Un des principaux avantages de la kinésiologie est qu’elle permet au corps de communiquer directement ce qui peut être fait pour corriger un problème ou atteindre un objectif particulierCela garantit que seules les mesures appropriées, requises et acceptées par l’organisme sont prises. Cette procédure aide la personne concernée à acquérir une plus grande autonomie et une auto-organisation accrue.

En psychologie, on part de l’idée que les souvenirs sont intégrés dans la mémoire autobiographique, les psychologues pensent que plus la personne est capable de raconter l’événement, plus elle se libère du souvenir obsessionnel.

Les techniques pratiquées en kinésiologie relèvent davantage de la neurologie. La parole y est très accessoire : cette approche utilise un test musculaire pour interroger le corps, véritable manifestation de l’inconscient.

Cette méthode permet de :
-Cibler avec précision la cause originelle du mal-être.
-Choisir, parmi des centaines de techniques celle qui convient le mieux pour libérer le stress qui détermine le comportement que l’on veut changer.
-En préciser les modalités d’application.
-Vérifier le changement enregistré par le système nerveux.

Partager cet article